Poudre de fusil

Les habitants utilisent des chiffons qui ont servi à nettoyer les fusils et qui sont imprégnés de l’odeur de la poudre de fusil. Ces chiffons, sont disposés sur un éventail, ou bien attaché à la queue des chevaux. D’après eux, les loups font l’association entre la poudre de fusil et le tir et s’éloignent donc de ces zones.

Cette initiative n’a pas fait l’objet d’étude scientifique poussée.

19 octobre 2020

Barrière biologique

Mise en place d’une barrière biologique (composé d’urine et de fèces d’une autre meute de loup que celles identifiées sur le territoire) de 65 km sur un territoire où vivent 3 meutes de loups pour protéger un troupeau de 2 400 brebis impacté par la prédation, dans l’Idaho aux États-Unis.

Détail sur le protocole : Création de deux lignes de dépôts écartées de 100m avec dépôt d’échantillons de 3,0mL et 6,0mL d’urine espacés de 500m ou 750m et placés à 30,5cm de hauteur ou sur le sol + excréments placés tous les km+ marque de «grattage » tous les 2km. Renouvellement des dépôts tous les 10-14jours

Testé en 2010 et 2011 entre Juin et Juillet

3 juillet 2020

Daphnis – Collier de protection pour moutons

Projet initié en 2011, dans les cantons de Vaud et du Valais (Suisse). Il se décompose en deux volets :
– La conception du système de détection des attaques ;
– La composition du répulsif & des phéromones d’alarme, le choix du stimulus discriminant.

Ce nouvel outil, en cours de conception, se présente sous la forme d’un collier, porté en permanence par plusieurs brebis du troupeau, capable de détecter une attaque et d’émettre un répulsif spécifique.

Une fois le dispositif positionné sur la brebis, tous les mouvements sortant de l’ordinaire sont détectés par des accéléromètres qui déclencheront si nécessaire l’émission d’un répulsif puissant, très irritant mais non létal, additionné de phéromones d’alarme synthétisées visant à renforcer la puissance du signal.

18 juin 2020

Cultures ou clôtures de piment

La mise en place de cultures tampin à base de piment ou de clôture de piment faites à l’aide de cordes de sisal imbibées d’huile moteur mélangée à du piment moulu (Capsicum spp.), ont le pouvoir de faire fuir les éléphants. Le principe actif contenu dans le piment, la capsaïcine, a le pouvoir d’irriter l’épithélium des cellules des mammifères en provoquant une sensation de brûlure. Il a été démontré par Chang’a et al. (2016) que les clôtures de piments découragent efficacement les pillages des cultures par les éléphants à l’échelle des fermes individuelles. Au cours des neuf années d’étude, les agriculteurs autour du parc national de Mikumi en Tanzanie ont construit ces clôtures autour des cultures en cours de maturation, et aucun incident de clôture brisée par des éléphants n’a été reporté.

27 mars 2020

Frontière artificielle biologique

Développer des signaux chimiques artificiels pour garder les lycaons en toute sécurité à l’intérieur des frontières des zones de conservation protégées.

19 juillet 2019

Aversion au goût conditionné

Test de deux substances qui se sont avérées efficaces avec d’autres carnivores pour dissuader les pumas par l’aversion au goût conditionnée afin de réduire la prédation du bétail.

19 juillet 2019
Afrikaans Arabic Bengali Catalan Chinese (Traditional) Czech Dutch English Finnish French German Greek Hindi Hungarian Indonesian Italian Kurdish (Kurmanji) Portuguese Russian Spanish Swahili