CONTACT

DON

Stratégie participative multi-acteurs

L’organisation Cape Leopard Trust reconnaît que le conflit entre agriculteurs et prédateurs demeure un problème très émotionnel – tant pour ceux qui perdent du bétail que pour ceux qui protègent la faune sauvage.

Dans sa recherche de solutions, le Cape Leopard Trust s’est toujours engagé à établir des stratégies durables à long terme pour les conflits homme-faune, basées sur des faits scientifiques plutôt que sur des conjectures émotionnelles. Pour y parvenir, nous utilisons deux méthodologies simples :
– Nous nous appuyons sur des études scientifiques rigoureuses pour étayer nos résultats de recherche.
– Nous utilisons des stratégies constructives de recherche de solutions qui incluent les agriculteurs et les autres parties concernées.

Nous ne nous livrons pas à des attaques contre ceux qui ont un point de vue différent, car cela compromet notre intégrité. Au lieu de cela, nous invitons toutes les parties prenantes à réorienter leurs efforts vers une collaboration constructive avec le Cape Leopard Trust, avec les agriculteurs et avec les organisations statutaires, sur la base de méthodes approuvées.

10 juin 2020

De conflits à une coexistence harmonieuse entre l’Homme et la faune sauvage

Cette initiative de sensibilisation à la conservation a été menée auprès des personnes vivant dans la zone tampon de Jigme Khesar Strict Nature, en mettant l’accent sur les concepts d’interaction entre la faune et la flore, la conservation de la faune et la façon de créer un meilleur équilibre entre les besoins humains et les besoins de la faune grâce à un programme éducatif de sensibilisation. Dans certains villages, un programme de sensibilisation a également été fourni avec la clôture électrique avec le soutien du bureau agricole du district en tant qu’activité pilote.

13 décembre 2019

Emergency Response Team

A trained Emergency Response (ER) team consisting of an officer not below the rank of Assistant Conservator of Forests, one qualified veterinarian, and a minimum of five trained support staff may be formed in the identified conflict area

19 juillet 2019

Imitation yeux Effarouchement prédateurs

Cette initiative consiste à peindre des yeux sur le postérieur des vaches pour effrayer les prédateurs qui les attaquent par embuscade par le derrière comme les lions.

En collaboration avec Botswana Predator Conservation et les éleveurs locaux, nous avons peint le bétail de 14 troupeaux qui avaient récemment subi des attaques de lions. Sur quatre ans, un total de 2 061 bovins ont participé à l’étude.

Avant de sortir de leur enclos de nuit, nous avons peint environ un tiers de chaque troupeau avec un motif de tache oculaire artificielle sur la croupe, un tiers avec de simples croix, et laissé le tiers restant du troupeau sans marque. Nous avons réalisé 49 séances de peinture et chacune a duré 24 jours.

Les individus peints avec des taches oculaires artificielles avaient plus de chances (au niveau statistique) de survivre que les bovins témoins non peints ou peints en croix dans le même troupeau.

Aucune des 683 «vaches à œil» peintes n’a été tuée par des prédateurs en embuscade au cours de l’étude de quatre ans, tandis que 15 (sur 835) bovins non peints et 4 (sur 543) bovins peints en croix ont été tués.

Ces résultats ont confirmé notre intuition initiale selon laquelle créer la perception que le prédateur avait été vu par la proie le conduirait à abandonner la chasse.

Une des principales limitations possibles est que le prédateur peut s’habituer à ce leurre avec le temps, plus ou moins rapidement selon le contexte et l’individu.

C’est pourquoi il est souvent recommandé de combiner plusieurs initiatives pour réduire au maximum les chances d’attaques de prédateurs sur le bétail.

19 juillet 2019

Programme d’indemnisation du bétail

Dans le but de remédier à cette situation, la Corbett Foundation (TCF), une ONG de défense de la nature travaillant en Inde, a lancé le programme d’indemnisation du bétail, en 1995, afin de fournir une aide financière provisoire et sur le terrain aux villageois, dont le bétail a été tué par un tigre ou un léopard dans la zone tampon de CTR. Le WWF-Inde est partenaire de ce système d’indemnisation depuis 1997. Le programme d’indemnisation du bétail a finalement été rebaptisé «programme de secours provisoire». Les informations sur ce programme se sont étendues à tous les villages autour de la CTR et le nombre de morts de bétail a atteint près de 100%. TCF dispose d’une équipe dédiée qui intervient rapidement en cas d’assistance au bétail en fournissant une assistance immédiate et efficace, ainsi qu’un traitement médical au bétail blessé. Ce système a largement contribué à réduire l’antagonisme des locaux et à créer un climat de confiance entre les membres de la communauté locale.

Depuis que ce programme a été mis en place, les assassinats par vengeance de tigres et de léopards dans la région ont considérablement chuté, ce qui en fait l’un des programmes de conservation du tigre les plus réussis mis en œuvre par une ONG en Inde.

En raison du succès de ce programme, ce programme a été étendu à la réserve de tigres de Kanha (KTR), située parmi les chaînes de montagnes de Satpuda dans le centre de l’Inde en 2016.

3 juillet 2019
Afrikaans Arabic Bengali Catalan Chinese (Traditional) Czech Dutch Finnish French German Greek Hindi Hungarian Indonesian Italian Kurdish (Kurmanji) Portuguese Russian Spanish Swahili