CONTACT

DON

Cultures ou clôtures de piment

La mise en place de cultures tampin à base de piment ou de clôture de piment faites à l’aide de cordes de sisal imbibées d’huile moteur mélangée à du piment moulu (Capsicum spp.), ont le pouvoir de faire fuir les éléphants. Le principe actif contenu dans le piment, la capsaïcine, a le pouvoir d’irriter l’épithélium des cellules des mammifères en provoquant une sensation de brûlure. Il a été démontré par Chang’a et al. (2016) que les clôtures de piments découragent efficacement les pillages des cultures par les éléphants à l’échelle des fermes individuelles. Au cours des neuf années d’étude, les agriculteurs autour du parc national de Mikumi en Tanzanie ont construit ces clôtures autour des cultures en cours de maturation, et aucun incident de clôture brisée par des éléphants n’a été reporté.

27 mars 2020

Ruches d’abeilles

La clôture à abeilles est une simple barrière le long de laquelle sont disposées à intervalle régulier (10 m), des ruches suspendues à un câble. Son fonctionnement repose sur le constat que les éléphants ne s’approcheraient pas à moins de quatre mètres d’une ruche (King et al., 2009). Malgré l’épaisseur de leur peau, ils sont sensibles aux piqures sur la trompe ou près des yeux. De nombreuses études ont prouvé l’efficacité de cette méthode de dissuasion. En effet, par exemple, King et al. (2011), affirment que les clôtures de ruches peuvent être un outil utile pour dissuader les éléphants d’entrer dans les terres agricoles. L’analyse de 32 intrusions a démontré que les éléphants n’ont franchi qu’une seule fois les clôtures des ruches pour accéder aux cultures à l’intérieur et que les barrières d’acacias épineux n’offrent aucune défense contre de telles invasions. Les résultats positifs de cette étude soutiennent fortement l’installation de clôtures de ruches dans la boîte à outils actuelle de dissuasion des éléphants à tester à plus grande échelle. Non seulement ces clôtures peuvent dissuader les pachydermes, mais les abeilles fournissent aux agriculteurs du miel et d’autres produits à vendre, ce qui contribue à diversifier les revenus. S’il est combiné avec d’autres moyens de dissuasion, la combinaison des initiatives pourraient créer une barrière contre les éléphants efficace.

27 mars 2020

Barrière de sisal

Les barrières physiques naturelles composées de cactus et de sisal ont été testées au Mozambique pour éloigner les éléphants des parcelles agricoles, mais peu de publications scientifiques existent sur leur efficacité.

27 mars 2020

Indemnisation financière Conflits Homme – Faune sauvage

Le programme prévoit une aide financière de 1 million de NR (1 USD équivalent à 115 NR en 2019) en cas de décès humain de la famille de la victime. L’aide financière compense également les dommages aux cultures, les pertes de biens et les pertes de bétail. Le programme comprend 14 espèces sauvages, à savoir l’ours, le tigre, le rhinocéros, l’éléphant, la panthère nébuleurse, le léopard commun, le léopard des neiges, les buffles sauvages, le sanglier, le bison Gaur, le crocodile magar, le python, le chien sauvage et le loup. Une procédure a été établie. Le processus commence par la demande des familles victimes, vérification par un comité représentant le gouvernement et les utilisateurs locaux. Le budget est financé par le gouvernement du Népal et réparti sur le budget annuel.

13 décembre 2019

Salviamo l’Orso – Valeur ajoutée pour les apiculteurs par le don d’abeilles endémiques

L’ours brun marsicain (Ursus arctos marsicanus) et l’abeille à miel italienne (Apis mellifera ligustica) sont menacés par l’altération des écosystèmes causée par l’homme. Si l’ours est en danger critique d’extinction et au bord de l’extinction, les abeilles ne sont pas non plus en sécurité. La finalité de cette initiative est ainsi d’améliorer la biodiversité des écosystèmes tout en augmentant les sources de nourriture de l’ours brun marsican grâce à des insectes pollinisateurs tels que les abeilles mellifères italiennes qui remplaceraient les essaims non endémiques.

Un autre objectif important du projet est de réduire les conflits Homme – Ours menant à la destruction potentielle de la petite population d’ours marsicains du centre de l’Italie par le braconnage (l’abattage n’est pas une option légale). En favorisant la coopération avec les apiculteurs, ce projet vise à sensibiliser les apiculteurs à la nécessité de protéger leurs fermes et de voir l’ours comme une valeur promotionnelle ajoutée, au lieu d’un concurrent.

Le financement, assuré par l’ONG Salviamo l’Orso, sert à acheter et à donner des essaims d’abeilles indigènes, des ruches et des clôtures électriques aux apiculteurs locaux qui ont subi des dommages causés par les ours, afin de prévenir et de réduire les pertes futures causées par les ours. Le miel produit par ces ruches contribuera également à compenser la perte de production. L’apiculteur conserve 60% du miel produit grâce aux ruches données, tandis que le reste est collecté par l’ONG et vendu localement sous forme de miel respectueux des ours, afin de sensibiliser le public à ce problème et de promouvoir une production de miel durable.

Ce projet est mené par une ONG locale (Salviamo l’Orso) en collaboration avec des scientifiques, financé par des subventions de Patagonia (www.patagonia.com) et Tides (www.tides.com). Le projet a commencé en 2016 et se poursuit jusqu’à ce jour (2019).

20 septembre 2019

Système de protection déchets

Amélioration des systèmes de gestion des aliments et des déchets dans les zones qui ont récemment rencontré des problèmes avec les ours habitués et conditionnés par les humains, et montrant quelles autres mesures pratiques peuvent être prises pour décourager les ours de visiter les hôtels, les campings et les chalets.

2 septembre 2019

Système de détection et d’alerte Faune sauvage

Un système open source à faible coût qui permet de détecter et d’alerter rapidement les personnes de la présence de grands mammifères qui peuvent entrer dans une zone vulnérable à protéger (bétail, culture, ruche…).

19 juillet 2019

Community patrol

Voluntary groups to mitigate human-wildlife conflicts. the group were established to mitigate the conflict and also to inform the government if the conflict happens in their area. if there is no conflict the group acts as government volunteer for spreading news or making conservation is important issue in the community.

19 juillet 2019

Système de capteur sans fil

Une technologie de télécommunication à laquelle une variété de capteurs peuvent être liés pour détecter la présence d’animaux et les fuites de puissance dans les clôtures électriques utilisées pour empêcher des animaux sauvages tels que les élephants d’entrer dans une zone à protéger (e.g cultures de bétail).

19 juillet 2019

Abri à grains renforcé

En parallèle à de la diffusion d’information auprès des villageois sur les méthodes les plus appropriées d’entreposer boissons et aliments, nous avons réalisé dans le cadre de deux de nos projets en Zambie, un livret pédagogique sur la construction d’abris à grains renforcés. Ces abris permettent de stocker principalement le maïs et le riz, et limitent aussi considérablement les incursions des éléphants dans les zones habitables.

18 juillet 2019
Afrikaans Arabic Bengali Catalan Chinese (Traditional) Czech Dutch Finnish French German Greek Hindi Hungarian Indonesian Italian Kurdish (Kurmanji) Portuguese Russian Spanish Swahili