CONTACT

DON

Equipe d’urgence communautaire

L’équipe d’urgence est un mécanisme communautaire mis en place dans les villages qui doivent faire face à des attaques de tigre sur des humains ou du bétail.

Ses principaux rôles sont d’atténuer les problèmes d’interaction entre les tigres et les humains à l’intérieur du village et de fournir régulièrement des données sur les conflits Homme – Tigre. Au fil du temps, ils se sont impliqués dans différents types d’activités complémentaires pour améliorer les interactions Homme – Tigre telles que la sensibilisation des populations humaines, l’indemnisation des victimes des attaques de tigres et de leurs familles.

Ces équipes d’urgence participent également à l’intérieur des forêts comme récupérer le corps humain et le bétail mort ou blessé. Pour gérer toute situation d’urgence de tigre errant, ils se coordonnent avec WildTeam, le Département des forêts du Bangladesh, les organes administratifs locaux et d’autres parties prenantes locales.

10 juin 2020

Les mesures d’indemnisation et le déplacement des tigres

Les interactions Homme – Tigre peuvent être un sérieux problème à la fois pour les populations humaines (attaques sur des humaines et sur le bétail) et pour la conservation du tigre. Cela nécessite de mieux comprendre l’efficacité des mesures d’atténuation. Deux mesures utilisées au Népal ont été étudiées : les paiements d’indemnisation et le déplacement des tigres.

Dans cette étude, les auteurs suggèrent de prendre en compte les mesures suivantes pour améliorer l’efficacité de ces 2 mesures :
– Afin d’encourager l’engagement communautaire, les paiements d’indemnisation doivent être versés rapidement ;
– Promouvoir un régime d’assurance dans la zone tampon ;
– Mieux gérer les tigres enlevés vivants, tels que le suivi radio des individus libérés dans la nature ;
– Cibler la sensibilisation des communautés touchées par les attaques de tigre.

10 juin 2020

Récompense monétaire Photos faune sauvage

Lorsqu’un propriétaire foncier rural participant au projet obtient une photographie d’un jaguar dans son ranch, il recevra une valeur monétaire égale à la prime de longue date offerte localement pour les jaguars morts. Et puisque ce même jaguar – gardé en vie – pourrait être photographié de nombreuses fois, il est logique que la faune vivante soit plus précieuse. Alors que le jaguar est le grand prix de Viviendo con Felinos, l’éleveur recevra également des prix décernés pour des photographies d’ocelots, de pumas et de lynx roux. Ce programme novateur commence par la récompense des éleveurs pour la présence d’animaux sauvages vivants, en particulier les grands carnivores.

2 juin 2020

Programme de soutien pour les agriculteurs

Pour faciliter la viabilité à long terme de cette mesure, les ONGs grecques ont lancé un vaste processus de consultation et de négociation avec les autorités nationales compétentes, principalement le ministère du Développement rural et de l’Alimentation, afin que le soutien financier à la mesure soit inclus dans le programme grec de développement rural (RDP).
Dans le cadre de leurs programmes de développement rural, les États membres ou les régions de l’Union européenne mettent à disposition des agriculteurs des fonds publics supplémentaires au système de paiements directs. Au moins 30% du financement de chaque RDP doit être consacré à des mesures pertinentes pour l’environnement et le changement climatique.
L’inclusion de mesures de prévention des dommages dans le PDR grec est le résultat de ces initiatives. Les intervenants concernés par ces mesures de prévention étaient les apiculteurs, les agriculteurs et les éleveurs.
Pour la première fois, une mesure concernant les clôtures électriques pour les ruchers et les bergeries a été incluse dans le PDR national de la Grèce au cours de la période de programmation 2000-2006, qui prévoyait un soutien financier pour l’achat et l’installation de clôtures électriques par les producteurs locaux. Une mesure préventive similaire a été incluse dans la prochaine période de programmation du PDR entre 2007 et 2013.

17 décembre 2019

Indemnisation financière Conflits Homme – Faune sauvage

Le programme prévoit une aide financière de 1 million de NR (1 USD équivalent à 115 NR en 2019) en cas de décès humain de la famille de la victime. L’aide financière compense également les dommages aux cultures, les pertes de biens et les pertes de bétail. Le programme comprend 14 espèces sauvages, à savoir l’ours, le tigre, le rhinocéros, l’éléphant, la panthère nébuleurse, le léopard commun, le léopard des neiges, les buffles sauvages, le sanglier, le bison Gaur, le crocodile magar, le python, le chien sauvage et le loup. Une procédure a été établie. Le processus commence par la demande des familles victimes, vérification par un comité représentant le gouvernement et les utilisateurs locaux. Le budget est financé par le gouvernement du Népal et réparti sur le budget annuel.

13 décembre 2019

Salviamo l’Orso – Valeur ajoutée pour les apiculteurs par le don d’abeilles endémiques

L’ours brun marsicain (Ursus arctos marsicanus) et l’abeille à miel italienne (Apis mellifera ligustica) sont menacés par l’altération des écosystèmes causée par l’homme. Si l’ours est en danger critique d’extinction et au bord de l’extinction, les abeilles ne sont pas non plus en sécurité. La finalité de cette initiative est ainsi d’améliorer la biodiversité des écosystèmes tout en augmentant les sources de nourriture de l’ours brun marsican grâce à des insectes pollinisateurs tels que les abeilles mellifères italiennes qui remplaceraient les essaims non endémiques.

Un autre objectif important du projet est de réduire les conflits Homme – Ours menant à la destruction potentielle de la petite population d’ours marsicains du centre de l’Italie par le braconnage (l’abattage n’est pas une option légale). En favorisant la coopération avec les apiculteurs, ce projet vise à sensibiliser les apiculteurs à la nécessité de protéger leurs fermes et de voir l’ours comme une valeur promotionnelle ajoutée, au lieu d’un concurrent.

Le financement, assuré par l’ONG Salviamo l’Orso, sert à acheter et à donner des essaims d’abeilles indigènes, des ruches et des clôtures électriques aux apiculteurs locaux qui ont subi des dommages causés par les ours, afin de prévenir et de réduire les pertes futures causées par les ours. Le miel produit par ces ruches contribuera également à compenser la perte de production. L’apiculteur conserve 60% du miel produit grâce aux ruches données, tandis que le reste est collecté par l’ONG et vendu localement sous forme de miel respectueux des ours, afin de sensibiliser le public à ce problème et de promouvoir une production de miel durable.

Ce projet est mené par une ONG locale (Salviamo l’Orso) en collaboration avec des scientifiques, financé par des subventions de Patagonia (www.patagonia.com) et Tides (www.tides.com). Le projet a commencé en 2016 et se poursuit jusqu’à ce jour (2019).

20 septembre 2019

User-friendly mobile phone

A simple user-friendly mobile phone system to help villagers near two Indian national parks report crop and livestock damages to authorities and receive appropriate compensation.

19 juillet 2019

Insurance-based conservation system

Insurance to offset other costs related to depredation (such as abortions, loss of milk production and subsidies per livestock head)

19 juillet 2019

Indemnisation ex-post

Indemnisation ex post couvrant jusqu’à 100% de la valeur marchande du bétail tué par les loups et jusqu’à 60% de la valeur du bétail tué par les chiens.

Dans cette étude, ils concluent que “cette compensation peut ne pas améliorer la tolérance envers les carnivores à moins qu’elle ne soit intégrée dans les processus participatifs.”

19 juillet 2019

Voluntary based compensation system

Cattle losses induced by jaguars could be compensated by a system of voluntary donations from tourists

19 juillet 2019
Afrikaans Arabic Bengali Catalan Chinese (Traditional) Czech Dutch Finnish French German Greek Hindi Hungarian Indonesian Italian Kurdish (Kurmanji) Portuguese Russian Spanish Swahili